16 faits qui montrent comment devenir végan aide à arrêter le changement climatique

Posté le par Cyril Ernst

Manger de la viande contribue au changement climatique. La demande mondiale pour la viande et les produits d’origine animale ravage notre planète. Lisez ce qui suit pour découvrir pourquoi choisir une alimentation végane est la meilleure chose que vous puissiez faire pour protéger l’environnement (et les animaux, bien sûr !).

  1. Dans les estimations basses, l’élevage est responsable de plus de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre.
    C’est à peu près l’équivalent des émissions provoquées par tous les transports à l’échelle mondiale (voitures, avions, trains et bateaux combinés).industry-1761801_1280
  2. L’élevage d’animaux est responsable de 65 % des émissions de protoxyde d’azote.
    Le potentiel de réchauffement climatique du protoxyde d’azote est 296 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Oh, et il peut rester jusqu’à 150 ans dans l’atmosphère…sheep-678196_1920
  3. Vous voulez contredire l’ONU ?
    L’ONU admet que l’élevage est « l’un des deux ou trois principaux responsables aux problèmes environnementaux les plus graves, à toutes les échelles, du local au planétaire ».un-1190183_1920
  4. La consommation de viande est considérée comme l’un des causes principales de l’extinction contemporaine des espèces.
    Au fur et à mesure que les terres sont mises en culture pour le pâturage ou la production d’aliments pour les animaux d’élevage, la vie sauvage recule.dodo-47981_1280
  5. Les vaches produisent 568 milliards de litres de méthane par jour.
    Ça sent mauvais pour le climat !cows-1532909_1920
  6. Les émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole devraient augmenter de 80 % d’ici 2050.
    Si nous n’agissons pas maintenant, ces problèmes vont s’aggraver. Considérablement.
  7. Les produits d’origine animale comptent pour 27 % de notre empreinte en eau.
    Pourtant, 1,2 milliards d’humains – presque un cinquième de la population mondiale – font face à des pénuries d’eau.
  8. Il faut 7500 litres d’eau pour produire un steak.
    Produire la même quantité de pâtes ne nécessite que 925 litres.
  9. Les animaux d’élevage et les cultures pour les nourrir couvrent un tiers de la surface non-gelée sur Terre.
    Devenir végan pourrait littéralement changer l’apparence de notre planète.iowa-1728533_1280
  10. Un élevage laitier avec 2500 vaches produit la même quantité de déchets qu’une ville de 411 000 habitants.
    Les énormes fosses à purin peuvent émettre des gaz toxiques, contaminer l’eau, héberger des agents pathogènes et tuer la vie sauvage.

    gullefa-1302596_1920

  11. Trois quarts des zones poissonneuses sont surexploitées ou taries.
    La pêche industrielle vide les océans, littéralement.

    peche-chili

  12. Pour chaque kilo de poisson pêché, jusqu’à 5 kilos d’animaux marins sont également capturés puis rejetés.
    Ils sont appelés « prises accessoires » : dauphins, requins, tortues font partie de ces victimes « accidentelles ».

    caught-138850_1920

  13. L’élevage est responsable de 80 % de la déforestation amazonienne
    L’élevage est une cause majeure de déforestation. Vous pouvez sauver ce poumon de la Terre et les animaux qu’il abrite tout simplement en laissant les animaux hors de votre assiette.
  14. Quelqu’un qui adopte un mode de vie végan produit 50 % de dioxyde de carbone en moins qu’un mangeur de viande et n’utilise comparativement qu’un onzième du carburant, un treizième de l’eau et un dix-huitième de la surface.
    Faites le calcul. Alimentation végane l’emporte sur alimentation carnée.
  15. Les animaux d’élevage du monde entier consomment l’équivalent des besoins caloriques de 8,7 milliards d’humains, soit plus que la population humaine totale.
    Si nous mangions directement les céréales plutôt que de les transformer par les animaux d’élevage, il y aurait largement assez de nourriture pour vaincre la faim dans le monde.
  16. Produire des protéines avec des poulets nécessite trois fois plus de terres que de produire des protéines avec du soja.
    Quant aux protéines issues des cochons, elles nécessitent neuf fois plus de terres. 32 fois pour celles issues du bœuf.

    plantation-330239_1920

Tous ces faits nous donnent une raison solide de passer à une alimentation végane. Devenir végan est plus facile que vous ne le pensez. Commencez à sauver la planète dès maintenant en commandant votre Guide du végan en herbe.