Des oies mortes sur le tapis rouge des International Business Awards à Rome

Posté le par Cyril Ernst

À Rome, des militants se sont mis sur leur trente-et-un pour aller brandir de fausses oies mortes plus vraies que nature. Ils se sont postés sur le tapis rouge qui menait aux International Business Awards édition 2016.

manifestation-foie-gras-rome

Un producteur de foie gras venus des États-Unis y recevait le Stevie Award de bronze pour l’entreprise de l’année dans la catégorie « alimentaire et boisson ». Pourtant, le seul prix qu’un producteur de foie gras mérite vraiment, c’est celui de la catégorie « cruauté ».

manifestation-foie-gras-rome-2
Les animaux maltraités et tués pour produire du foie gras – des canards et des oies – sont gavés de force avec d’énormes quantités de céréales, amenées dans leur estomac au moyen d’un tube qu’on leur enfonce par la gorge, plusieurs fois par jour, pendant plusieurs semaines. Leur foie finit par atteindre jusqu’à 10 fois sa taille normale. D’ailleurs, la mortalité des animaux s’accroît considérablement durant la période de gavage : ils sont un million chaque année en France à ne pas survivre jusqu’au moment de l’abattage.

La production de foie gras est illégale dans de nombreux pays comme l’Allemagne, le Danemark, la Finlande, l’Italie, la Norvège, la Pologne et le Royaume-Uni. En France, la majorité des Français seraient favorables à l’interdiction du gavage (sondage YouGov/L214 de 2015).

La torture en bocal n’a sa place ni dans les festivals internationaux d’entreprises, ni sur les tables de fêtes.