Enquête : en France comme en Chine, les lapins angoras hurlent de douleur

Posté le par Cyril Ernst

One Voice vient de publier une enquête après avoir visité des élevages de lapins angoras en France. Elle montre l’enfermement des animaux dans des cages individuelles minuscules et sans accessoire où règnent la solitude et l’ennui. Elle relate aussi la saleté des installations et l’absence de protection adaptée contre le froid, ce qui s’avère parfois fatal pour des lapins qui n’ont plus de pelage. Elle évoque les méthodes d’abattage sommaires, qu’aucune règlementation ne vient encadrer.

Et il y a l’arrachage des poils, similaire à celui que nous révélions en Chine. Un éleveur français a déclaré à One Voice :

« Les femelles sont un peu plus fragiles que les mâles au niveau de la peau. Il arrive que ça déchire. Il y en a des fois, tiens – pouf – il y a un bout de peau qui vient avec. Quand ça commence, j’ai vu des fois je lui aurais arraché tout, j’étais obligé de finir aux ciseaux parce que toute la peau venait, alors là tu passes du temps. J’ai vu des fois passer deux heures sur un lapin qui se déchirait de partout. Des fois tu te dis, il faut mieux lui foutre un coup sur la tête, celui-là. »

Voici la vidéo de l’enquête :

One Voice – Enquête : l’exploitation des lapins angoras from One Voice on Vimeo.

En France, en Chine comme partout ailleurs, l’angora éthique n’existe pas :