PETA États-Unis confronte Hermès en pleine assemblée des actionnaires

Posté le par Cyril Ernst

PETA a révélé deux enquêtes montrant que de jeunes autruches étaient électrocutées, frappées et dépecées et que des reptiles vivaient entassés dans des fosses puantes et se faisaient scier vivants pour des sacs « de luxe » Hermès. En avril dernier, PETA États-Unis est devenue actionnaire d’Hermès afin de porter la voix des animaux à l’intérieur même de l’entreprise.

Aujourd’hui, devant le bâtiment où avait lieu l’assemblée à Paris, des « autruches » ont protesté contre l’utilisation par Hermès de peaux exotiques cruellement obtenues.

Hermes-Shareholders-Demo-Paris-2© Juliana Marques

À l’intérieur, les représentants de l’entreprise ont fait face à une question embarrassante en pleine assemblée générale des actionnaires. Une représentante de PETA États-Unis a effet détaillé les maltraitances infligées aux animaux et posé la question suivante :

Ayant conscience de la souffrance endurée par les animaux pour ses sacs, et sachant qu’elle fait partie du processus de fabrication, est-ce que Hermès va cesser d’utiliser la peau d’animaux exotiques ?

hermes autruches AG