Des « orques » PETA enchaînées manifestent devant la prison Marineland

Pour publication immédiate : 21 mars 2016

Contact : Isabelle Goetz 07 60 66 77 99 ; [email protected]

 

DES « ORQUES » PETA ENCHAÎNÉES MANIFESTENT DEVANT LA PRISON MARINELAND

Alors que le parc rouvre ses portes après des intempéries meurtrières, le groupe dénonce la cruauté de la captivité

 

Deux « orques » PETA se sont enchainées devant Marineland d’Antibes ce lundi matin pour illustrer la souffrance quotidienne des animaux marins du parc au sein duquel ces animaux sauvages dont les besoins en espace sont pourtant immenses sont exhibés dans des bassins bétonnés où ils sont détenus à perpétuité. PETA appelle Marineland à se diversifier et à libérer ses esclaves dans des sanctuaires marins où ils pourront évoluer dans un environnement plus naturel.

« Marineland est une prison qui reproduit et exploite des animaux intelligents, sensibles et sociables pour gagner de l’argent, en les privant de tout ce qui est important et naturel pour eux », déclare la porte-parole de PETA,  Isabelle Goetz. « La captivité entrave les besoins physiologiques des animaux sauvages marins dont l’espérance de vie est d’ailleurs plus faible que dans la nature . » 

Bien que les mammifères comme les dauphins, les otaries ou les orques soient des animaux intelligents et capables d’une vie sociale complexe, ils sont néanmoins privés de vie sociale normale, reproduits de force et contraints d’effectuer des tours. Alors que dans la nature, les dauphins peuvent nager une centaine de kilomètres par jour, dans la vastitude de leur environnement naturel, ceux qui survivent en captivité sont confinés dans de petites piscines sur les parois desquelles les réverbérations de leur sonar se répercutent et résonnent, les poussant parfois à la folie.

Des photos sont disponibles ici et ici. Pour plus d’informations, rendez-vous sur PETAFrance.com.

#