PETA lève le voile sur la souffrance des cailles dans les fermes-usines européennes

Près de 143 millions de cailles sont élevées en Europe pour leur viande et leurs œufs. Une grande partie d’entre elles vivent entassées dans des cages contenant jusqu’à 80 volatiles, laissant à chaque animal un espace au sol de 9,3 x 9,3 cm pour vivre : c’est moins que la taille moyenne d’un smartphone. Une raison de plus de mettre fin à l’ère des cages #EndTheCageAge.

Les cailles sont les plus petites victimes de l’industrie des fermes-usines, et de nouvelles images et photographies prises par l’association Compassion in World Farming montrent les souffrances qu’elles subissent dans des exploitations en Grèce et en Italie.

Dans la nature, les cailles vivent dans les étendues d’herbes hautes, les terres agricoles et les prairies. Elles vivent sur le sol, cherchent de la nourriture, nichent et dorment dans les herbes, et se roulent souvent dans la poussière pour nettoyer leur plumage. Dans les fermes-usines, elles n’ont aucune possibilité de laisser libre cours à leurs instincts naturels.

Compassion in World Farming

Lorsqu’elles se sentent en danger, les cailles prennent instinctivement leur envol de façon très rapide afin de s’échapper. Dans les systèmes de confinement en cage, elles déclenchent très souvent cette réaction lorsqu’elles se sentent menacées, par exemple quand les ouvriers entrent dans les lieux où sont entreposées les cages. Cela entraîne un risque de blessure pour les animaux qui, en tentant de s’envoler, se heurtent tête la première au plafond de la cage.

Soutenez notre campagne pour mettre fin aux pratiques d’élevage en cage

Le confinement dans des cages est source de souffrances pour d’innombrables animaux tels que les cailles, les cochons, les poulets ou encore les lapins. Toutefois, une importante coalition d’organisations monte au créneau pour inciter l’UE à mettre fin à l’ère des cages.

L’initiative citoyenne européenne #EndTheCageAge (ICE) permet aux citoyens de l’UE de se rassembler pour débarrasser l’Europe de ces cages et porter un coup dévastateur aux industries exploitant les animaux. PETA et plus de 140 autres organisations ont déjà mobilisé plus de 650 000 personnes dans toute l’Europe. Mais pour atteindre son objectif, l’ICE doit recueillir au minimum 1 million de signatures de citoyens européens en âge de voter et vivant dans au moins sept États membres différents. Cela nous permettra de nous adresser publiquement au Parlement européen et d’obliger la Commission européenne à présenter les mesures qu’elle compte adopter en réponse à notre mobilisation.

Une ICE est un outil puissant pour influencer les législateurs européens. Cela signifie qu’elle requiert davantage de données qu’une pétition classique. Chaque État membre de l’UE a mis en place ses propres règles pour la collecte des voix, et certains exigent des informations comme le numéro de passeport ou de carte d’identité. Le site est conforme aux règles de l’UE pour garantir que les données personnelles soient stockées de façon sécurisées, utilisées seulement pour la validation de votre signature de l’ICE et supprimées après que la signature a été prise en compte.

Si nous nous mobilisons ensemble et faisons entendre notre voix, nous avons la possibilité de mettre fin à l’ère des cages #EndTheCageAge. Ajoutez votre nom à celui de centaines de milliers de citoyennes et de citoyens de toute l’Europe :