Cosmétiques végans et cruelty-free – comment choisir ?

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des cosmétiques respectueux des animaux, une démarque responsable qui nécessite toutefois de connaître certains termes et subtilités de la loi pour s’y retrouver avec les innombrables labels, certifications, et autres inscriptions affichées sur les produits, parfois trompeurs. En effet, certaines marques affirment ne pas tester sur les animaux ou faire des cosmétiques « sans produits animaux », mais n’ont pas de label sérieux pour en attester ce qui jette un doute sur leurs pratiques réelles.

Pourquoi l’expérimentation animale est une mauvaise science

Environ 10 millions d’animaux sont utilisés dans des expériences en Europe chaque année. Dans ces expériences, les animaux peuvent légalement être empoisonnés ; privés de nourriture, d’eau ou de sommeil ; soumis à des irritants cutanés ou oculaires ou à une détresse psychologique ; délibérément infectés par des maladies ; soumis à des lésions cérébrales ; paralysés ; irradiés ; brûlés ; gazés ; gavés de force ; électrocutés ou tués. Cela arrive à des millions d’animaux chaque année, y compris pour du maquillage, des savons, des shampooings et d’autres produits cosmétiques.

Les animaux dans les laboratoires sont accablés de solitude et de terreur, attendant craintivement la prochaine manipulation atroce et douloureuse qu’ils devront subir. Ils ont tous la capacité de ressentir la douleur et la peur, et ils souffrent intensément lorsqu’ils sont soumis à toutes ces pratiques cruelles.

L’utilisation d’un animal pour tester un produit conçu pour les humains est archaïque et inefficace, car en plus d’être indéfendable sur le plan moral, elle présente des failles sur le plan scientifique. Ces tests sont scientifiquement inférieurs à bon nombre de méthodes qui se développent maintenant, qui n’utilisent pas d’animaux, et dont les résultats sont bien plus adaptés à l’humain (tests in vitro sur des cellules souches, organes sur puce, modèles informatiques, tests sur des spécimens de peau humaine etc).

Différence entre « végan » et « cruelty-free » dans les cosmétiques

Rappelons avant toute chose la différence entre produits végans et produits cruelty-free. Car il est tout à fait possible en cosmétique qu’un produit labellisé cruelty-free ne soit pas végan, mais normalement l’inverse ne devrait pas être possible – en théorie la définition de végan devrait entraîner la certitude du cruelty-free.

Végan : la conception du produit n’a pas entraîné l’exploitation d’animaux, sous aucune forme. Le produit ne contient donc aucune matière d’origine animale dans sa formulation (voir liste ci-dessous), mais un cosmétique végan devrait également par essence toujours être cruelty-free. Certaines entreprises par exemple lancent des lignes de produits estampillés « végans » car sans ingrédients d’origine animale, alors qu’elles ont par ailleurs toujours recours à des tests sur les animaux afin de commercialiser leurs produits en Chine. Nous recommandons aux consommateurs de se tourner vers des marques réellement bienveillantes envers les animaux, qui n’utilisent que des ingrédients végans ET refusent de soutenir toute expérimentation animale, n’importe où dans le monde. Différents labels existent pour vous aider dans votre choix, qui certifient soit l’intégralité de la marque, soit seulement le produit.

Cruelty-free : peut être traduit par « sans cruauté », cela signifie que la fabrication du produit n’a pas entraîné de tests sur les animaux. Ni le produit fini, ni aucun ingrédient entrant dans sa composition, ne doivent avoir fait l’objet d’expérience sur les animaux. Mais il existe des subtilités qui rendent la notion « non testée sur les animaux » assez complexe :

  • Depuis le 11 mars 2013, les tests sur les animaux sont interdits pour les cosmétiques commercialisés dans l’Union européenne, excepté si les ingrédients sont soumis à la loi REACH et entrent donc dans le développement d’autres types de produits. Dans ce cas le test est obligatoire. Certains produits finis sont « cruelty-free » mais les ingrédients qui le composent sont donc testés.
  • Certaines marques vendent des produits non testés sur les animaux, mais appartiennent à des sociétés qui testent.
  • Certaines législations étrangères rendent les tests obligatoires. Les marques qui vendent leurs produits en Chine par exemple, même en fabriquant dans un autre pays, ont l’obligation de les tester sur les animaux avant la mise sur le marché chinois. Cependant, de nouveaux règlements sur les tests en Chine devraient prochainement prévoir que les cosmétiques à usage non spécial importés ne soient plus testés avant d’être commercialisés dans le pays.

Pour y voir plus clair, vous pouvez vous référer à des labels qui demandent aux marques de remplir un cahier des charges strict. Vous pouvez également consulter la liste établie par PETA États-Unis des marques qui ne testent pas leurs cosmétiques sur des animaux.

Les ingrédients d’origine animale présents dans les cosmétiques

Les produits végans excluent les ingrédients d’origine animale tels que :

  • le lait et ses dérivés : acide lactique, caséine, petit lait, lactose, galactose, lactalbumine etc.
  • les œufs et leurs dérivés : albumine, lécithine, œufs de saumon etc.
  • les produits de la ruche : le miel, la gelée royale, la cire d’abeille, la propolis
  • d’autres composants extraits des animaux : la glycérine animale (des graisses d’animaux), l’élastine, le collagène (principalement issu des poissons), la lanoline (qui provient de la graisse de la laine de mouton), la gélatine (issue de la peau, des os, des tendons etc. des animaux), la guanine (écailles de poisson), huiles d’animaux (de baleine, de poisson, de foie de requin etc), le rouge carmin (un colorant issu de cochenilles écrasées), le suif ou tallowate (graisse d’animaux herbivores), le chitosane (agent épaississant provenant des carapaces de crustacés), la kératine (issue des cornes, sabots, poils et plumes d’animaux), les perles, la soie etc.

Les labels « végan » et « cruelty-free » pour les cosmétiques

Il existe de très nombreux labels végans et/ou cruelty-free. Certains labels vous garantissent des produits non testés sur les animaux, d’autres des produits végans, et enfin d’autres prennent en compte ces deux critères. Voici les plus sérieux que vous retrouverez souvent :

  • Label « animal test–free and vegan » de PETA

    Ce label certifie que l’ensemble de la marque (et également le groupe qui la possède) est végan ainsi que cruelty-free, y compris à l’étranger.

  • Label « animal test–free » de PETA

     

    PETA considère que l’expression « cruelty-free », signifiant « sans cruauté », ne devrait pas s’appliquer à des produits non végans, ayant par définition engendrés de l’exploitation animale. Le label a donc changé pour devenir « animal test–free », ou « sans test sur les animaux ». Il garantit que la marque dans sa totalité n’effectue pas de tests sur les animaux, pour ses ingrédients, formulations ou produits finis.

  • Label Leaping Bunny

    Le label Leaping Bunny de la Coalition for Consumer Information on Cosmetics certifie que la société n’effectue pas de tests sur les animaux et ses fournisseurs non plus. Cependant Leaping Bunny ne se focalise que sur les tests sur les animaux et ne certifie pas que le produit soit végan.

  • Label One Voice

    En adhérant au label One Voice, la marque certifie que ni le produit fini ni ses ingrédients n’ont été testés sur les animaux et qu’ils ne sont pas commercialisés dans un pays qui requiert ces tests.

  • Label Vegan Society

    Le label Vegan Society certifie un produit végan et non testé sur les animaux, mais ne concerne que les produits individuellement et ne garantit pas l’absence de test à l’étranger.

  • Label « Choose Cruelty-Free »

    Ce label international et indépendant certifie que la marque dans sa totalité n’effectue pas de tests sur les animaux, à aucune étape de sa fabrication et nulle part dans le monde.

     

Enfin, les labels bio ne certifient pas que les produits sont végans et non testés sur les animaux, et ne garantissent donc pas l’absence de pratiques cruelles envers les animaux.

Pour vous y retrouver plus simplement, jetez un œil à ce tableau récapitulatif. Le logo le plus complet vous assurant que le produit acheté n’a pas entraîné l’exploitation et la souffrance d’un animal nulle part dans le monde est le logo PETA « animal test-free and vegan ».

Allez plus loin pour les animaux torturés pour des expériences

Les ingrédients des cosmétiques ne devraient pas être testés sur les animaux, dans aucun cas. Merci de prendre parti pour les animaux utilisés lors de ces tests en envoyant un message à la Commission européenne et à l’Agence européenne des produits chimiques afin qu’il ne soit jamais permis que des ingrédients de cosmétiques soient testés sur des animaux :