La vraie laideur des bottes UGG, en 30 secondes

Posté le par Cyril Ernst

Vous avez sûrement déjà vu ces bottes en peau de mouton de la marque australienne UGG. À vous de juger de leurs qualités esthétiques. Leur cruauté, elle, est certaine, et il suffit de 30 secondes pour s’en convaincre. Regardez notre vidéo « UGGs en 30 secondes » :

Cruelles

Dans l’industrie de la laine et de la viande, avant que les moutons ne soient abattus pour leur peau ou leur chair, on les condamne à des vies misérables : on leur perce les oreilles, on leur sectionne le bout de la queue et les mâles sont castrés. Ces interventions se pratiquent couramment sans anesthésie ou traitement contre la douleur. En Australie, l’industrie lainière considère par ailleurs qu’il est « normal » que 3 millions d’agneaux meurent chaque printemps.

Les moutons sont habituellement parqués dans des enclos surpeuplés. Ils finissent égorgés pour qu’on leur prenne leur peau, avec laquelle les bottes de UGG sont fabriquées.

Rappelez-vous que chaque paire de bottes UGG, chaque article en laine, en cuir ou en fourrure que vous achetez soutient une cruauté extrême envers les animaux.

Méfiez-vous également des imitations de bottes UGG, car il a été découvert que certaines d’entre elles utilisaient de la fourrure de chiens viverrins, et même de chiens domestiques, certainement en provenance des horribles élevages chinois. La seule façon d’être certain que vous ne contribuez pas à cette souffrance est de vous assurer que les chaussures, les vêtements et les accessoires de mode que vous achetez ne contiennent aucune matière issue des animaux.

Mauvaises pour l’environnement

La production de laine et de peau de mouton est non seulement cruelle mais aussi mauvaise pour l’environnement.

La production d’une tonne de laine relâche pas moins de 35 tonnes d’équivalent CO2 dans l’atmosphère ! Les émissions de gaz à effet de serre dans des pays comme l’Australie (environ 70 millions de moutons) ou la Nouvelle Zélande (60 millions) où de nombreux moutons sont exploités pour leur laine, leur peau et leur chair, sont donc particulièrement aggravées :

L’agriculture australienne est une source importante d’émissions de gaz à effet de serre, principalement à cause de la digestion des moutons et des bovins. L’Australie et la Nouvelle Zélande diffèrent de beaucoup d’autres pays car les émissions provenant des moutons en sont les principales sources […].

En Australie, 80 % des émissions provenant des élevages de moutons (pour leur laine ou leur chair) sont constituées de méthane, un gaz qui contribue 25 fois plus à l’effet de serre que le CO2.

De plus, comme n’importe quel élevage, les élevages de moutons dégradent les sols, polluent l’eau et portent atteinte à la biodiversité.

N’oubliez pas de partager ces informations avec vos amis et votre famille afin qu’ils découvrent la vraie laideur des bottes UGG – et de tous les articles en laine et en peau animale – et qu’ils optent eux aussi pour une mode végane.