PETA est venu à Paris pour les défilés de Prêt-à-Porter

Posté le par PETA France

Anna Wintour

Les actions anti-fourrure de PETA ont interrompu les défilés de prêt-à-porter à Paris

PETA s’est exprimée lors de la semaine de la mode qui a récemment eu lieu à Paris pour rappeler aux créateurs, aux clients et à tout le monde, que pour chaque accessoire en fourrure, des animaux sauvages sont capturés cruellement dans des pièges, noyés ou frappés à mort. Dans les fermes d’élevage, les animaux sont gazés, étranglés ou électrocutés.

Les mannequins devraient être les seuls  » animaux  » sur le podium !

Les spectateurs ont retenu leur souffle lorsque les militants de PETA ont interrompu le défilé des créateurs qui vendent de la fourrure: Céline, Jean-Paul Gaultier et Karl Lagerfeld. Les militants ont pris d’assaut le podium et ont déployé une bannière sur laquelle était inscrit :  » La fourrure tue  » et ils ont crié  » Fourrure égale meurtre ! « .

L’objectif de ces actions, qui auparavant avaient interrompu le défilé de Julien Macdonald’s lors de la semaine de la mode à Londres et les défilés de D&G, Prada et Roberto Cavalli à Milan, consiste à combattre les campagnes marketing de l’industrie de la fourrure, qui offre aux jeunes créateurs des fourrures et des voyages au Danemark et qui sponsorise leurs défilés, afin d’augmenter son modeste chiffre d’affaires.

Une militante lance une tarte au tofu à l’ennemi numéro un des animaux à fourrure

Anna Wintour, rédactrice en chef du magazine Vogue aux Etats-Unis, adepte de la fourrure et cible idéale de PETA, a compris que porter et promouvoir la fourrure pouvait être humiliant.

Le visage de Wintour est passé dans tous les médias après qu’une militante de PETA a lancé une tarte au tofu dans le visage de l’éditrice lorsque celle-ci sortait (habillée en fourrure bien sûr) du défilé de Chloë.
Pendant des années, PETA avait essayé d’informer Wintour sur les atrocités de l’industrie de la fourrure, mais tous ces efforts s’étaient heurtés à l’indifférence de l’éditrice sans jamais atteindre son coeur de pierre.

Sans aucun remords Wintour continue à faire de la publicité dans son magazine pour la fourrure des animaux torturés. Malgré le fait que PETA lui a montré des images horrifiantes d’animaux qui subissent une mort atroce dans les pièges, Wintour continue également à écrire des éditoriaux pro fourrure et refuse de diffuser de la publicité contre la fourrure que PETA lui propose même de payer.