Vraie ou fausse fourrure ? Comment faire la différence

Posté le par Cyril E

Alors qu’il a été rapporté que certaines enseignes vendaient par erreur de la vraie fourrure présentée comme de la fausse, les consommateurs soucieux des animaux doivent redoubler de vigilance.

Différencier la vraie fourrure de la fausse est devenu de plus en plus difficile avec l’amélioration de la qualité des alternatives à la fourrure, qui offrent désormais un toucher et une apparence souvent identiques à la fourrure animale. Repérer une alternative sans cruauté est devenu non seulement plus difficile, mais la fourrure animale peut aussi finir dans des vêtements bon marché mal étiquetés, ce qui signifie que des gens, sans le savoir, ramènent des peaux animales dans leurs penderies.

Vous avez vu ou acheté un article dont vous suspectez qu’il contient de la vraie fourrure, même si ce n’est pas ce qui est indiqué sur l’étiquette ? Les trois vérifications qui suivent vont vous aider à déterminer en quelle matière il est fabriqué.

  • Séparez les poils et vérifiez la base

La fausse fourrure a généralement une base en textile. La fourrure animale, en revanche, est implantée dans une peau.

  • Regardez les pointes des poils.

Les vrais poils animaux se rétrécissent jusqu’à devenir très fin à l’extrémité, à moins qu’ils aient été coupés. La fourrure synthétique, en revanche, a généralement des extrémités qui se terminent de façon plus nette. Donc si les poils se rétrécissent à leur extrémité, mieux vaut ne pas prendre de risque et laisser l’article là où il est.

  • Faites un test avec une flamme (si vous possédez déjà l’article).

Retirez quelques poils, utilisez une pince à épiler pour les maintenir au-dessus d’une surface non-inflammable, puis brûlez-les avec une allumette ou un briquet. Brûler des poils animaux dégage une odeur similaire à celle qui se dégage lorsqu’on brûle un cheveu humain. La fausse fourrure, qui est couramment faite en acrylique ou en polyester sent le plastique fondu lorsqu’elle prend feu.

Si vous n’est toujours pas sûr qu’il s’agit de fourrure animale ou synthétique, il vaut mieux la laisser en rayon.

Si vous découvrez que vous avez acheté de la fourrure animale par accident ou à cause d’un étiquetage trompeur, vous devriez immédiatement contacter l’enseigne et lui faire part de votre problème. Vous pouvez aussi contacter la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui agit en faveur du « respect des règles d’étiquetage ».

Agissez pour les animaux victimes de cette industrie cruelle

D’où qu’elle vienne – de Chine, d’Europe, des États-Unis ou de n’importe quel endroit du monde – la fourrure est toujours le produit d’une industrie cruelle. Refusez de porter ou d’acheter de la fourrure et incitez les membres de votre famille à faire de même.